Les diagnostiques de TDAH explosent. Que faire?


De nos jours, de plus en plus d’enfants reçoivent un diagnostic de TDA/TDAH. Il existe différentes opinions quant à la raison d’une telle augmentation. S’agit-il d’un problème médical? Retrouve-t-on un élément déclencheur dans le milieu familial ou scolaire? Des polluants environnementaux pourraient-ils expliquer la dysfonction? Peut-on lier certaines allergies alimentaires au comportement perturbateur?

Qu’est-ce que le TDAH?

Il s’agit d’un trouble du développement qui résulte d’un déséquilibre entre les hémisphères droit et gauche du cerveau; plus particulièrement une déficience/faiblesse du côté droit comparativement au côté gauche.

Quelle est la cause?

À ce jour, aucune cause précise n’a pu être identifiée pour expliquer à elle seule le déséquilibre neurologique. On voit se multiplier les théories pointant vers une explication multifactorielle allant du niveau de toxicité auquel est exposé l’enfant (agent polluant, qualité de l’air, qualité de l’eau, qualité de la nourriture, intolérance alimentaire, médication, etc.) au niveau de stress durant la grossesse et l’enfance en passant par le style de vie sédentaire impliquant un manque de tonus musculaire et de stimulation physique.

Vers quel traitement se tourner?

Puisque chaque enfant est unique, il en revient aux parents de décider quelle approche lui convient. Malheureusement, bien que la solution traditionnelle avec médication puisse permettre de maîtriser le TDAH, elle ne le guérit pas. C’est pourquoi un nombre grandissant de parents recherchent des solutions naturelles pour aider leurs enfants. Plusieurs ont donc choisi d’inclure les soins chiropratiques dans leur coffre à outils.

La chiropratique ne se prétend pas être un traitement contre le TDAH, mais il s’agit d’un outil naturel, efficace et sécuritaire pour réduire les interférences au système nerveux et pour stimuler le bon développement du cerveau, qu’il y ait présence ou non de TDAH.

La chiropratique : un choix pur et naturel

Plutôt que de tenter de traiter les symptômes de l’hyperactivité, les chiropraticiens cherchent les perturbations dans le système nerveux de l’enfant. On voit souvent des complexes de subluxations vertébrales (diminution du mouvement normal de la colonne vertébrale) qui interfèrent avec la communication entre le cerveau et le corps. En effet, le lien entre la colonne vertébrale, la dysfonction cérébrale et le TDAH est communément observé. Une évaluation chiropratique complète peut fréquemment révéler une hypomobilité de la colonne vertébrale importante et, parfois même, un inversement des courbes normales de la colonne vertébrale qui se traduit par une mauvaise posture. Dans de tels cas, il est souvent recommandé de suivre un programme d’ajustements chiropratiques sécuritaires et naturels pour aider à diminuer la tension du système nerveux associée et à faciliter la reprise de tonus dans la posture.

« L’activité motrice – particulièrement le développement des muscles posturaux – est la fonction de base de l’activité cérébrale. Tout ce qui affecte les muscles posturaux influencera le développement du cerveau. Un déséquilibre musculo-squelettique engendre un déséquilibre dans l’activité cérébrale et une partie du cerveau se développe plus rapidement que l’autre; c’est ce qui se passe avec les patients atteints de TDAH », explique Dr. Melillo, chiropraticien, fondateur du Brain Balance CenterMC et sommité en neurologie fonctionnelle et en trouble du développement de l’enfance.

Quelques petits conseils à mettre en application dès aujourd’hui

Votre chiropraticien sera en mesure d’évaluer la santé du système nerveux de votre enfant en plus de vous indiquer des changements à apporter en ce qui a trait à l’alimentation et au style de vie. En voici quelques-uns :

  • évitez les colorants alimentaires, les agents de conservation et les additifs;

  • consommez principalement des aliments naturels, biologiques, sans pesticides/herbicides;

  • soyez à l’affût de signes d’une intolérance aux produits laitiers ou au gluten;

  • éliminez tous les sucres et édulcorants artificiels;

  • diminuez l’utilisation de produits de nettoyage puissants, de détergents, d’assouplissants et d’autres produits chimiques.

Bien entendu, l’application de ces conseils profitera à vous et à toute votre famille, qu’il y ait un cas de TDAH ou pas.

Pour en savoir plus

En tant que parent, vous voulez ce qu’il y a de mieux pour votre enfant. S’il manifeste des symptômes de TDAH, vous savez que ça influence chaque aspect de sa vie. Lorsque vous étudierez les options qui s’offrent à vous, profitez-en pour intégrer dans votre parcours une évaluation chiropratique complète.

Consultez les références suivantes pour plus d’information :

Disconnected Kids, par Dr Robert Melillo (anglais seulement, traduction en français en cours)

https://www.drrobertmelillo.com (anglais seulement)

http://www.brainbalancecenters.com (anglais seulement)

#tdatdah #traitementalternatifnaturel

6 vues

CONTACTEZ-MOI POUR UN RENDEZ-VOUS

Dre Madeleine, chiropraticienne

450-430-4484

Demande d'informations

Chiropratique Grande-Allée

1450 Cours le Corbusier,

Boisbriand (QC) J7G 3E8

Suivez-moi :

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-blogger
  • Blanc Icône Instagram

© 2016 par Picard, M. Fièrement créé avec Wix.com